Pente Sud à Landos (Haute-Loire)

Cela faisait un petit moment déjà que Roland m'avait parlé d'une pente Sud sur la commune de Landos en Haute-Loire sur laquelle il n'avait jamais volé mais qui lui paraissait prometteuse...

 

En ce samedi 04 septembre 11 nous sommes allés voir de plus près ce que ça donnait!

 

La pente est très facile d'accès. On gare la voiture à environ 300m du lieu de décollage.

 

Il s'agit d'une pente pas très haute mais à forte déclivité (probablement plus de 45°) qui surplombe des champs. D'un côté des champs il y a une ferme et de l'autre une petite pinède. A noter que la crête se prolonge probablement sur plus d'un kilomètre mais nous ne sommes pas allés plus loin à pied. Nos planeurs sont allés pour nous explorer les zones susceptibles d'être intéressantes.

 

Arrivée vers vers midi, le temps est très couvert, le vent de Sud est présent et plutôt fort. La météo annonce un passage pluvieux sur les 17h et un vent moyen d'environ 20 km/h.

 

Après avoir mangé un bout, Roland me lance l'Ardina. Auparavant, pas mal de petits rapaces jouaient à faire du lèche pente mais aucun n'était vraiment haut. L'Ardina file un peu, je commence à chercher de quoi monter sans rien trouver de significatif. A un moment je prend de l'altitude, j'en profite à la sortie d'un passage rapide pour faire un tonneau et ayant perdu un peu d'altitude, je continue à explorer le site. Je pars sur la gauche, passe au dessus de la pinède, et là mon planeur se cabre violemment et décroche!!! Le temps qu'il retrouve son assiette et moi mes esprits, le planeur attaque un piqué assez vertigineux! Là, dans ma tête, d'une le planeur est perdu, de deux un accus s'est fait la malle lors du passage dos du tonneau... Je tire tout ce que je peux sur le manche et le planeur retrouve une assiette horizontale, oufff. Plein gaz pour sortir du trou et de suite poser. Je fais super attention dans l'approche car dans mon esprit, le centre de gravité n'est plus bon du tout. Je ralenti le planeur et fais mon approche en faisant gaffe de ne pas décrocher, je pose sans bobo (enfin, une mini craquelure sur l'assise de la verrière mais y'avait déjà une amorce...). Je vais voir mon planeur, je vérifie les mouvements des gouvernes, aucun problème. J'ouvre la verrière, tout est en place! Après analyse, je pense que le planeur s'est retrouvé dans une zone de très fortes turbulences. Le vent était fort et peut-être que la montagne qui fait face à la pente (un peu loin quand même...) génère des perturbations... Pour donner une indication de la force du vent, certaines rafales m'ont déstabilisé et fait reculer d'un pas. Il y avait certainement bien plus que les 20km/h annoncés!

 

A partir de là, mes autres vols se feront avec l'aile volante. Roland volera avec un petit planeur en mousse qui terminera sa vie ce jour, suite à un problème de connexion sur la réception. Ensuite, il volera avec la merdouille que j'avais construis il y a déjà quelques temps et qu'il a récupéré.

Les conditions des autres vols seront dans la même veine que mon premier vol, à savoir très chaotiques! Lorsque le vent est fort c'est très, très turbulent, et lorsqu'il faiblit la portance devient douteuse... En milieu d'aprem, alors que la météo annonçait l'arrivée de la pluie, le soleil fait son apparition! De suite je trouve les conditions bien meilleures. La portance devient bonne pratiquement de partout et l'air moins turbulent. Y'aura que sur la gauche que les conditions n'auront jamais été bonnes. Je ne sais pas si c'est la pinède en dessous ou le relief, mais ça a toujours été mauvais, ce qui a réduit notablement l'espace d'évolution! Sur la droite, un ascensceur a toujours offert ses bons services à partir du moment où le soleil est apparu, avant, c'était un coup oui, un coup non....

 

Un mot tout de même sur la zone d'atterrisage. Depuis que je fais de l'aéromodèlisme, je n'ai jamais eu une aire d'atterro aussi vaste et accueillante. Un vrai billard et un régal pour poser (avec bizarrement très peu de remous!).

 

En conclusion :

Le site semblait vraiment prometteur et j'ai été très déçu par les conditions de vol. Quelque soit la force du vent, ça n'a pas été bon. Faudrait peut-être essayer par une journée plus ensoleillée, mais en l'état actuel des choses, je ne pense pas y retourner!

 

Vue depuis le point de pilotage :

Vue depuis le poste de pilotage

 

 

Et c'est parti :

Lancer

 

Bon, ça vole quand même !

Merdouille en vol

 

L'aire d'atterro :

Aire d'atterro

 

Encore l'aire d'atterro :

Toujours l'atterro

Ardina Landos Sortie pente VdP

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site